=> Navigation depuis la page accueil

=> Informations concernant la page

Véronique DUBOS

Mars 2002

0

"O" supplément d'infos roux

[Mandarin red mackerel tabby, Fin Sungain Dyniamiitia]

Chat red self ou chat red tabby ?

C’est bien connu, un chat roux génétiquement uni est toujours d’apparence tabby. Le challenge pour l’éleveur consiste à obtenir un roux sans marques. Est-ce possible ?

Pourquoi s’escrimer à distinguer un chat red self d'un chat red tabby ?

Pour prévoir couleur des chatons à venir

Un éleveur qui ne veut pas introduire de tabby dans ses lignées ne devra pas prendre un étalon red tabby. Un autre qui souhaite obtenir des chatons torby avec sa chatte self devra utiliser ce mâle.

Pour établir un pedigree exact

Il est dommage de devoir refaire le pedigree parce que les juges s’obstinent à juger un chat en uni bien qu’il soit doté d’un pedigree tabby.
Il est rageant de devoir changer en red tabby le pedigree d’un chat Ch.Eu. présumé red self parce qu’il a fait des chatons tabby avec une chatte unie ! Effectivement, à posteriori, il y a bien incohérence.

Pour concourir dans la bonne catégorie en exposition

C’est un détail mais si un chat est jugé une fois sur deux en tabby, l’autre en uni, il doit faire ses titres deux fois !

***

Peut-on distinguer un chat red tabby d’un chat red self ?

La simple lecture du pedigree suffit parfois pour déterminer si le chat est tabby ou uni : deux chats unis ne peuvent pas avoir un chaton de génotype (*) tabby. Lorsque cela ne suffit pas pour trancher, quelques éléments du phénotype (*) permettent (théoriquement ?) de différencier un red self d’un red tabby (Figure 1). En fait, il s’agit de particularités qui distinguent déjà les tabby et les unis dans les autres couleurs (il suffit de faire le parallèle entre un noir et un brown tabby).

Chez un chat uni (noir, chocolat, bleu etc. et théoriquement le red self)

  • La pigmentation est quasi équivalente sur tout le corps. Le menton, la gorge, la partie velue du pavillon de l’oreille sont uniformément colorés.
  • Les jonctions cutanéo-muqueuses (paupières, lèvres), le "cuir"(nez, coussinets) sont de la teinte de la couleur de base.
  • Avec l’âge, le pigment rentre dans les oreilles et envahi progressivement le revêtement cutané de l’intérieur des oreilles (d'ailleurs, sur les noirs, cela gêne parfois la lisibilité du tatouage).

Chez un chat tabby (brown tabby, etc. red tabby)

  • Même avec l’âge, l’envahissement de la face interne du pavillon de l’oreille reste très limité : l’intérieur de l’oreille reste rose.
  • Le cuir du nez est généralement clair, entouré d’un liseré de la couleur de base.
  • Les zones déclives (c’est à dire situées "en dessous") sont plus claires que le reste de la robe. Le menton, le tour de la bouche et la base des moustaches sont "crèmes". Cela fait partie intégrante de la tenue de camouflage que constitue à l’origine une robe tabby. De même, la "marque du pouce" (*) en arrière de l’oreille est typique des robes tabby (chez les félins sauvages, c’est même souvent franchement une tache blanche).

 

"Marque du pouce"

[Oriental red tabby]

Menton et base des moustaches clairs

Teinte uniforme du pavillon de l'oreille

[Oriental red self]

Menton et base des moustaches pigmentés

Chat red tabby Chat red self

Cuir du nez plus clair

[Oriental red tabby]

Intérieur des oreilles peu pigmenté

Cuir du nez pimenté

[Oriental red self]

Le pigment rentre dans l'oreille

Figure 1 : Distinction red tabby / red self.

 

Il ne s'agit bien sur que d'indications. Selon certains d'ailleurs, elles n'auraient aucune valeur puisqu'elles ne visent qu'à distinguer un tabby d'un non tabby alors que le problème du roux, c'est que tous expriment le tabby ... L'argument se tient !

***

Peut-on obtenir un red self vraiment uni ?

Où se situe le problème ?

Le problème des roux se situe dans les interactions entre les gènes "T", "A", ("B") et "O", sachant que ces gènes existent chez tous les chats sous une forme ou une autre (Figure 2).

[Les différents gènes en cause]

Figure 2 : Les différents gènes en cause.

Pour expliquer le phénomène, il faut passer par une explication du processus de pigmentation. Deux types de mélanine peuvent colorer le poil : la mélanine brune (eumélanine) et la mélanine rouge (phaeomélanine). Le début de la "chaîne de fabrication" est commune aux 2 mélanines, seule la fin les différencient (Figure 3).

[Synthése des pigments mélaniques]

Figure 3 : Fabrication des pigments mélaniques.

La présence du dessin tabby chez le chat dépend de l’action simultanée de deux gènes : le gène "A" et le gène "T".

Chat tabby "brun" (AA ou Aa)

L’allèle "A" agit à la manière d’un interrupteur dans la chaîne de fabrication des mélanines : passage de la mélanine brune à la mélanine rouge.

+ pour en savoir plus

  • La présence de “A” permet au chat de fabriquer une molécule (la "protéine Agouti") qui agit durant la pousse du poil et qui inhibe la fabrication des mélanines.
  • Au début de la pousse du poil, le chat possède peu de "protéine Agouti" et fabrique principalement de la mélanine brune. Ainsi, la pointe du poil est brune (cf chat tondu : ça repousse d'abord "noir"). Ensuite, le taux de "protéine Agouti" augmente. Cela inhibe la fabrication de toutes les mélanines mais de manière différente :
    * La synthèse de mélanine brune est arrêtée
    * La synthèse de mélanine rouge est simplement atténuée
  • On obtient ainsi une bande de mélanine rouge mais dont l'intensité n'atteint pas celle du rouge d'un chat red : il s'agit plutôt d'une teinte "crème"
    Chez des espèces comme la souris par exemple, on obtient un animal agouti sur tout le corps.

Chez le chat, un deuxième gène intervient, le gène "T". Les différents allèles du gène "T" ("Ta", "t", "tb") rendent certaines zones du pelage insensibles à l’effet "interrupteur" de l’allèle "A". Ainsi, dans les zones déterminées par "T" (patron blotched, spotted, etc.) le poil n’arrête pas de fabriquer sa mélanine brune. Le poil reste brun, sans bande "crème". Un dessin brun apparaît sur un fond agouti.
Le gène "T" rend certaines régions du corps réfractaires à l’action de la "protéine Agouti".

Chat uni (aa) "brun"

Le gène "A" existe sous une forme mutante "a" qui n'est plus capable d'agir comme commutateur entre la mélanine brune et la mélanine rouge.

+ pour en savoir plus

  • Sous l'effet de l'allèle "a", la "protéine Agouti" n'agit plus (soit que le chat n'en fabrique plus, soit que le poil n'y réponde plus, soit que la protéine soit modifiée). Le chat "aa" est incapable d'arrêter la fabrication de mélanine brune pour l'orienter vers la mélanine rouge. Durant toute la pousse du poil, il y a synthèse de mélanine brune, sans bande orange : le chat est uni.

Chat roux

L’allèle "a" reste capable d’exercer son effet interrupteur sur les poils roux.

+ pour en savoir plus

  • Chez le chat roux, les poils agoutis sont sensibles à la "protéine Agouti" que le chat soit "aa" ou "A –". Ainsi, même sur un chat roux uni ("aa") on observe une atténuation de la couleur par bande le long du poil. Les poils du patron tabby (ticked etc.) restent quant à eux réfractaires à la "protéine Agouti" donc uniformément rouges de la pointe à la racine. Ainsi, dans tous les cas, le chat roux est d'apparence agouti avec un dessin uni (blotched, spotted ou autre).

***

Comment obtenir un beau rouquin ?

Obtenir une belle couleur

Chez le red self, l'objectif serait d’obtenir un chat roux flamboyant sans marques. Or, on constate que les roux les plus intenses ont souvent un patron beaucoup plus marqué que les roux "ternes". Il s'agit peut être d'un simple effet d'optique mais le résultat est là.

Pour les mêmes raisons, il semble plus facile d’obtenir un crème (pastel) sans marques.

Il est possible par sélection d'atténuer ou d'accentuer les marques tabby ainsi que d'agir sur l'intensité de la couleur (pour l'éclaircir ou au contraire l'intensifier).

La sélection peut porter sur :

  1. Les polygènes. Cela demande de la constance dans la sélection et est d’autant plus efficace que l’on élève "par couleur".
  2. +/- la couleur de base. Le chocolat est réputé donner des roux plus rouge. Est-ce un effet du gène "b" ou simplement qu'un bon chocolat aura été sélectionné sur les polygènes rufus, invisibles chez un noir ?

Travailler le tabby pour obtenir un bel uni !

Si l'aspect uni vous plait simplement du point de vue esthétique, reste la possibilité d'exploiter un effet d'optique. Le ticked est le patron tabby sur lequel les marques tabby sont les moins visibles (deux barres de maquillage au dessus des yeux, +/- un collier et quelques bracelets). Ainsi, le red ticked permet d'obtenir un chat presque uni …par sélection d'un tabby !

Référence : Robinson (1999)

 

[Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur]

 

En savoir davantage ?

Voir aussi :

Pour davantage d'illustration

Terminologie

(*) : terme défini dans le glossaire.

 

"O" par A Brisson ] "O" supplem d'info torties ] [ "O" supplem d'info roux ] "O" quels chatons? ]