LOOF, Édition mars 2005, Texte distribué le 10 avril 2005 en AG

Mise en ligne V.D. le 14 avril 2005

 

Archives règlement juges 05

[Jugement]

Archives : Règlement des juges félins LOOF en date de mars 2005
remplacé par le règlement de novembre 2006

Composition du CA ayant approuvé ce règlement :
  • Gérard Destal
  • Suzanne Arelli
  • Patrick Challain
  • Patrick Leterrier
  • Roberta Aliphat
  • Jean-Paul Lebrun
  • Jean Desnos
Responsable et auteurs du règlement :
  •  
  1. Les juges LOOF
  2. Cursus de formation d'un juge
  3. Place du juge dans le monde félin

 

I - Les juges L.O.O.F.

A - Critères d'aptitude

Sont reconnus par le LOOF, aptes à exercer la fonction de juge de chat de race, les personnes :

  • ayant suivi le cursus de formation spécifique décrit dans le présent règlement,
  • ayant passé avec succès un examen qualifiant reconnu par le LOOF pour juger dans une race déterminée,
  • inscrits sur la liste d'habilitation du LOOF, avec mention des races dont il a compétence,
  • participant régulièrement aux séminaires de formation continue,
  • ayant exercé au moins 1 fois dans une année ses fonctions au cours d'un Concours de Conformité au Standard (la Commission des Juges déterminera les conditions de réintégration),
  • s'étant engagé par écrit à respecter l'ensemble des réglementations propres au LOOF ainsi que les textes officiels régissant le monde félin et ses manifestations.

Une liste des juges français agréés, tenue régulièrement à jour par la Commission des Juges, éditée par le LOOF est tenue à la disposition des associations organisatrices d'exposition.

Peuvent éventuellement y figurer les juges étrangers reconnus par le LOOF.

B - Liste d'habilitation

Cette liste doit comporter pour chaque juge les mentions obligatoires suivantes :

  • Nom, prénom, adresse postale,
  • N de téléphone, de fax, adresse de courriel,
  • Races dont il a habilitation, avec mention de l'année d'obtention de cette habilitation,
  • Date de participation à un séminaire de formation continue.

L'accès à cette liste sera restreint.

II - Cursus de formation d'un juge

A - Principe de la formation

  • La formation passe par 3 stades successifs :
  • Assesseur, basé sur le volontariat,
    puis, après examen probatoire
  • Élève - juge,
    enfin au travers d'une formation théorique et pratique sanctionnée par un examen
  • Juge, dans une catégorie de race définie.

B - L'assessorat

L'assessorat est défini comme une participation active et volontaire d'une personne (pour les mineurs l'autorisation parentale est nécessaire), au bon fonctionnement d'une exposition sous tous ses aspects (mise en oeuvre d'une exposition, gestion administrative du secrétariat, transport et présentation de chats au juge lors des jugements).

Le choix du juge auprès duquel l'assesseur exercera sa fonction est confié à l'initiative du responsable de l'exposition.

Quand l'assesseur assiste un juge, il assure ses fonctions avec discrétion et tact, s'abstient de tout commentaire, est correctement vêtu, respecte les règles d'hygiène élémentaires, est au service et à l'écoute du juge, du secrétariat et de l'organisateur. Il peut, avec l'accord du juge, communiquer à l'exposant le résultat du jugement.

Si l'assesseur a 16 ans révolus, cette participation volontaire, s'inscrivant dans toute la durée d'un Concours de Conformité au Standard, peut donner lieu à la délivrance d'un "Certificat de Participation" du à l'obligeance du juge et/ou de l'organisateur, remis à l'intéressé. Quel que soit le type de participation il ne sera délivré qu'un seul certificat par jour de concours.

C - L'élève juge

1 - Conditions d'admission au statut d'élève juge

Il faut être âgé de plus de 18 ans et être en possession de 20 "Certificats de Participation" en tant qu'assesseur. Le candidat "élève-juge" doit poser sa candidature au LOOF, puis satisfaire aux épreuves d'un examen préparatoire d'élève juge.

L'élève -juge doit être parrainé par un juge français agréé par le LOOF (un juge ne peut parrainer plus de deux élèves juges simultanément).

Le juge acceptera par écrit d'assurer le suivi et/de la formation de son filleul tout au long de son parcours d'élève. Il aura la responsabilité d'attribuer à son filleul une note d'évaluation qui sera prise en compte lors de l'examen théorique général.

2 - Déroulement de l'examen d'admission

Il se déroule lors d'une session programmée et organisée par le LOOF.

Il comporte un examen théorique d'une durée d'une heure comportant 20 questions tirées au sort parmi un ensemble de questions proposées par la Commission des Juges et validées par le Conseil d'Administration.

Il est corrigé par 2 juges désignés par le Conseil d'Administration du LOOF et nécessite la note minimale de 80/100.

Les questions et réponses seront archivées au LOOF.

3 - Formation de l'élève juge

Admis à son examen, l'élève juge doit être en possession d'au moins 10 certificats d'élève juge pour pouvoir passer son examen théorique général.

4 - Les certificats d'élève juge

Ils sont délivrés au cours d'un Concours de Conformité au Standard agréé LOOF, à raison d'un certificat par jour de concours auquel a participé l'élève juge sous la tutelle d'un juge agréé LOOF.

Ce certificat, fourni par l'organisateur du Concours de Conformité au Standard, doit être visé par le juge formateur et le président du club organisateur. Il précise des observations sur les capacités et le comportement de l'élève juge, le nombre et la race des chats soumis au jugement du juge formateur.

L'élève juge doit adresser un exemplaire du certificat délivré au LOOF.

5 - Acceptation de l'élève juge

Cette procédure implique l'acceptation de l'élève juge, d'une part par le juge choisi comme juge formateur, d'autre part par l'organisateur du concours. Cet agrément doit être demandé au moins 15 jours avant la date de la manifestation par l'élève juge au club organisateur, qui est libre d'accepter ou de refuser. Si le club accepte, il incombe à l'élève juge de solliciter le juge qui est libre d'accepter ou de refuser.

Les règles de civilité élémentaire impliquent que les acceptations ou refus soient communiqués 8 jours avant, sous leur propre responsabilité, aux uns aux autres, ainsi qu'au LOOF.

6 - Droits et devoirs de l'élève -juge

Il est de tradition que le club organisateur prenne en charge la subsistance de l'élève juge, si possible avec les juges et qu'il soit présent, avec les juges, lors des Best.

L'élève juge ne peut pas exposer ses propres chats.

7 - Séminaires de formation

Ils sont organisés par le LOOF avec le concours, outre de juges, de personnes qualifiées : vétérinaires, généticiens, biologistes, clubs de race ainsi que de courts stages chez des éleveurs ou vétérinaires sélectionnés selon les modalités décidées par son Conseil d'Administration.

D - Devenir juge

1 - Conditions d'admission aux examens

Il faut avoir plus de 18 ans, un affixe à son nom, deux chats au moins issus de sa chatterie ayant le titre de Grand Champion ou Premior International et au minimum 10 certificats d'élève juge.

On peut alors poser sa candidature, auprès du LOOF, à l'examen théorique général.

2 - Les examens pour être juge

La session d'examen est organisée par le LOOF qui est chargé d'en prévenir les candidats au moins 30 jours à l'avance. L'examen présente 4 parties, dépendantes l'une de l'autre.

=> Examen théorique général

Nécessite, pour se présenter d'être en possession de 10 certificats d'élève - juge.

  • Durée : 3 heures, 50 questions générales tirées au sort dans un panel de questions élaborées par la Commission des juges et validées par le Conseil d'Administration.
  • Correction séparée par DEUX juges LOOF désignés par le Conseil d'Administration.
  • Cet examen écrit a une valeur de 80 points ; à cette valeur s'ajoute la note attribuée par le juge parrain sur une échelle de 20 points.
  • La réussite de l'examen nécessite l'obtention une note moyenne d'au moins 80/100.
  • L'examen est validé par un Certificat LOOF, archivé au LOOF.

La réussite de l'examen théorique général autorise la présentation aux examens théoriques et pratiques par race.

=> Examen théorique par race (plusieurs races peuvent être choisies par un élève)

Nécessite, pour se présenter d'être en possession de 5 certificats d'élève - juge dans cette race.

  • Durée : une heure, 10 questions sur la race, tirées au sort dans un panel de questions élaborées par la Commission des juges et validées par le Conseil d'Administration.
  • Correction par un juge examinateur, désigné par le Conseil d'Administration et agréé pour la race.
  • Nécessite pour son obtention une note moyenne d'au moins 80/100.
  • Est validé par un Certificat LOOF, archivé au LOOF.
=> Examen pratique pour une race (plusieurs races peuvent être choisies par un élève)

Nécessite l'obtention préalable de l'examen théorique de la race concernée.

  • Nécessite l'obtention d'un accord préalable, 30 jours à l'avance, de toutes les parties intéressées
  • Doit se passer dans une expo reconnue par le LOOF, en France ou à l'étranger.
  • Nécessite 2 juges LOOF ou reconnus LOOF, habilités pour la race, dont un depuis plus de 3 ans.
  • Nécessite l'agrément du club organisateur du concours de conformité au standard,
  • Est validé par la délivrance par les 2 juges d'un certificat d'obtention de l'examen pratique.
  • Le nombre de chats minimum est fixé annuellement par le Conseil d'Administration sur proposition de la Commission des Juges.
=> Certificat d'Études Techniques de l'Animal de Compagnie "option chat"

La validation de l'examen de juge n'est effective qu'après que l'élève - juge ait suivi et réussi la formation au CETAC "option chat"

Cette formation est organisée par le LOOF en collaboration avec l’UMES de l'École Nationale Vétérinaire de Maisons Alfort et la Société Française de Félinotechnie.

III- Place du juge dans le monde félin

A - Définition du juge

Les juges constituent un corps de spécialistes des races félines qui joue un rôle primordial dans le maintien et l'amélioration de celles-ci.

Le juge peut délivrer des Certificat de Conformité au Standard pour les races pour lesquelles il a été habilité.

Les juges formateurs sont des juges agréés par la Commission des juges. Cet agrément doit être validé par le Conseil d'administration.

B - Devoirs du juge vis-à-vis de sa fonction

En toutes circonstances, quelque soit le contexte, le juge doit exercer sa fonction en totale indépendance, avec calme et dignité. Sa qualité de juge lui impose des obligations et un devoir de réserve à l'encontre de tous ceux qu'il côtoie aussi bien dans l'exercice de ses fonctions qu'en tant que simple exposant.

Le juge se doit de ne jamais critiquer publiquement les choix ou jugements d'autres juges et, quelles que soient ses affinités personnelles, de ne se laisser influencer par personne qu'elle soit juge, éleveur ou responsable de club.

Lorsqu'il est exposant, il doit, de par sa qualité de juge, se dispenser de tous commentaires vis-à-vis des autres chats, quel qu'en soit le sens, en bien ou en mal. Hors de sa fonction de juge, il ne doit pas faire référence de sa qualité, en particulier lors de ses contacts commerciaux.

Un juge ne peut, en aucun cas, juger les chats dont il est propriétaire.

C - Devoirs vis-à-vis des races félines

Le rôle du juge est capital : il sanctionne le résultat d'une sélection et oriente favorablement par ses conseils l'évolution de la race.

Le juge doit avoir le souci du bien être du chat.

Le juge doit connaître parfaitement le standard de chacune des races pour lesquelles il est habilité.

Dans tous les cas, son jugement est sans appel.

D - Devoirs vis-à-vis des éleveurs

Le juge ne doit pas perdre de vue son rôle d'éducateur ; il devra donner des explications sur les qualités ou les défauts du chat présenté, par rapport au standard et conseiller, avec objectivité, les exposants chaque fois que possible.

Le juge doit être objectif et ne juger que le chat. Sans démagogie, il ne se contente pas de satisfaire l'éleveur, son jugement est impartial et sans concession.

Vis-à-vis de l'éleveur, qui souvent connaît parfaitement la race élevée, il doit remplir ses fonctions avec simplicité, courtoisie, modestie et équité. Mais surtout, le juge se doit de ne pas encourager l'éleveur à poursuivre dans ce qu'il juge en son âme et conscience être une mauvaise voie.

E - Devoirs respectifs entre club organisateur et juge

Les rapports entre l'organisateur et le juge doivent faire l'objet d'un contrat.

Un juge sollicité doit répondre rapidement à l'invitation qui lui est faite par un club.

Si, outre ses jugements, un juge doit exercer des fonctions supplémentaires (instruction d'un élève-juge, participation à un examen...), il doit en être averti à l'avance. Il est en droit de refuser, mais doit en avertir l'invitant par retour.

Le nombre maximum conseillé de chats à juger, par jour d'exposition, est de 40 chats.

L'organisateur d'un concours de conformité au standard se doit d'avoir souscrit une assurance couvrant cette manifestation.